avril 13, 2024
BRICS

Coopération : Plusieurs pays en attente d’intégration du groupe des BRICS

Le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) se prépare à franchir une nouvelle étape avec la perspective d’intégrer de nouveaux membres. Un document détaillant les conditions d’élargissement a été élaboré et est en cours de finalisation, selon Anil Sooklal, ambassadeur itinérant des BRICS pour l’Afrique du Sud selon Sputnik. Ce document sera soumis aux ministres des Affaires étrangères du groupe pour examen lors d’une réunion prévue pour le 20 juillet. Le groupe a toujours été ouvert à l’idée d’un élargissement, et la finalisation de ce document marque une avancée significative dans ce sens.

L’élaboration de ce document a été un processus délibéré et impliqué un certain nombre d’acteurs clés du groupe. Au cours du mois dernier, une ébauche du document a été présentée lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères à Cape Town. Après examen, ils ont demandé la finalisation du document, qui est actuellement en cours de révision à Durban lors d’une réunion d’urgence des sherpas et sous-sherpas du groupe des BRICS. Le document mis à jour sera présenté pour approbation lors de la réunion du 20 juillet, avant d’être soumis au prochain sommet des BRICS à Johannesburg en août.

L’éventualité d’une expansion des BRICS a suscité un intérêt considérable à l’échelle mondiale, avec environ une trentaine de pays exprimant leur volonté de participer aux travaux du groupe. Des États africains comme l’Algérie ou l’Éthiopie ont déjà officiellement demandé à adhérer au groupe mais selon la presse indienne, l’Argentine, l’Égypte, l’Indonésie, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite pourraient être les premiers à rejoindre l’Alliance.

La présidence sud-africaine a confirmé que des discussions sont en cours concernant une possible alternative au dollar américain, non seulement au sein des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), mais aussi dans d’autres organisations internationales. Cette annonce survient en marge d’un sommet tenu à Paris, où les présidents sud-africain et brésilien ont abordé la question d’une monnaie commune.

L’objectif n’est pas de contrer le dollar, mais de trouver une solution pour soulager les économies des pays en développement. La question de l’élargissement des BRICS et celle de la dédollarisation seront à l’ordre du jour du prochain sommet du groupe prévu à Johannesburg en août. Les pays du bloc BRICS cherchent des alternatives au dollar pour leurs transactions internationales, dans le but de réduire leur dépendance et de se protéger contre les sanctions américaines.

niameyinfo.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *