avril 13, 2024
Président Ibrahim Traoré

Burkina Faso : Le rapatriement de militaires Burkinabè en formation en Côte d’Ivoire

Les relations entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire connaissent des tensions croissantes, et une décision récente de l’armée burkinabè reflète cette situation. Selon une note de l’état-major des armées burkinabè, des militaires burkinabè en formation en Côte d’Ivoire seront rapatriés vers leur pays d’origine.

La note, signée le 24 octobre 2023 par le Général de brigade Célestin Simporé, précise que 14 élèves militaires qui étaient scolarisés à l’École militaire préparatoire technique (EMPT) de Bingerville, une commune proche d’Abidjan, seront transférés au Prytanée militaire de Kamboinsin (PMK), situé près de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

Cette décision marque un nouveau développement dans les relations déjà tendues entre les deux pays. En septembre dernier, deux gendarmes ivoiriens ont été interpellés en territoire burkinabè alors qu’ils se trouvaient sur un site d’orpaillage clandestin. Des discussions sont en cours entre les gouvernements d’Abidjan et d’Ouagadougou pour résoudre cette situation délicate. En mars de la même année, trois policiers ivoiriens avaient également été interpellés au Burkina Faso dans des circonstances similaires avant d’être libérés.

Les événements récents soulignent les défis auxquels sont confrontés les deux pays en matière de sécurité transfrontalière, en particulier en ce qui concerne la lutte contre les activités illégales telles que l’orpaillage clandestin. Les autorités des deux nations devront collaborer étroitement pour résoudre ces questions et prévenir de nouvelles tensions dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *