avril 13, 2024
Nana Akufo-Addo

Ghana / Burkina Faso : M. Nana Akufo-Addo pris en tenaille entre son peuple et la CEDEAO. La voix du peuple l’emporte

Le Président Ghanéen, Monsieur Nana Akufo-Addo passe des moments très sombres en ce moment. Fidèle ami des complots français pour la déstabilisation du Burkina Faso, le peuple Ghanéen a exigé le retrait des réfugiés peuls de leurs territoires. Car la quasi-totalité des réfugiés peuls sont parentés aux terroristes qui tuent le peuple Burkinabé.

Pris en tenaille entre le peuple et la CEDEAO, où l’ancien président Umaru Sissoko Embalo, parle de stigmatisation des peuls, le Président Ghanéen pour sauver son siège présidentielle, a été obligé de suivre la voix du peuple, en éjectant les réfugiés peuls de son territoire sans même prendre le soin d’informer les autorités Burkinabé.

En prenant la décision de rapatrier les réfugiés peuls de son territoire, le Président Nana Akufo-Addo, donne une réponse à son ami Embalo qui lui parle de stigmatisation des peuls. Les renseignements Ghanéens ont les preuves que les réfugiés peuls au Ghana sont les familles que les terroristes qui sévissent au Burkina Faso, ont mises à l’abri. Le choix du peuple Ghanéen est clair, stigmatisation ou pas, aucun membre d’un terroriste ne restera sur le sol Ghanéen.

En voulant forcément faire tomber le Président Ibrahim Traoré et mettre en mal la souveraineté du Burkina Faso, plusieurs Chefs d’Etat seront confrontés à la colère de leurs populations. C’est d’ailleurs le cas du Président Umaru Sissoko Embalo, qui vient de perdre la majorité et se retrouve à partager son pouvoir avec l’opposition.

Adrian BAMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *