avril 13, 2024
CNSP

Niger: Les militaires du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) ont renversé Mohammed Bazoum

Mohammed Bazoum n’est plus président du Niger. Il a été destitué ce mercredi 26 juillet 2023 par les forces de défense et de sécurité regroupés au sein du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).

Dans le message qu’ils ont lu sur la chaîne nationale Sahel TV, les putschistes avec à leur tête le Colonel-major Amadou Abdramane,  justifient le coup d’Etat par l’inaction de Bazoum face à la situation sécuritaire sans cesse dégradante et de la mal gouvernance.

« Ce jour, 26 juillet 2023, nous forces de défense et de sécurité réunies au sein du Conseil national de la sauvegarde de la patrie (CNSP) avons décidé de mettre fin au régime que vous connaissez. Cela fait suite à la dégradation continue de la situation sécuritaire, la mauvaise gouvernance économique et sociale ; réaffirmons notre attachement au respect de tous les engagements souscrits par le Niger ; nous rassurons la Communauté nationale et internationale au respect de l’intégrité physique et morale déchues, conformément aux principes des droits humains », a déclaré Colonel-major Amadou Abdramane.

Dans le communiqué, les putschistes ont annoncé la fermeture des frontières et instauré un couvre-feu de 22h à 5h jusqu’à nouvel ordre.

Ils ont également intimé l’ordre aux partenaires extérieurs de rester à l’écart de la situation.

« Les forces de défense et de sécurité gèrent la situation. Il est demandé à tous les partenaires extérieurs de ne pas s’ingérer ».

Par ailleurs, le CNPS a  annoncé la suspension de toutes les institutions issues de la 7e République et fini le communiqué en demandant aux Secrétaires généraux des ministères d’expédier les affaires courantes.

 

Laurent SECK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *