avril 13, 2024
Burkina Faso

Burkina Faso : Menace imminente sur la stabilité et complot contre le Capitaine Ibrahim Traoré et le MPSR

La stabilité du pays est une fois de plus mise à rude épreuve alors que les forces hostiles aux autorités du Capitaine Ibrahim Traoré et du MPSR persistent dans leurs tentatives de déstabilisation. Des informations récentes révèlent l’élaboration d’un plan à deux dimensions, visant à semer le chaos d’ici à la fin du mois de novembre.

Recrutement secret de jeunes de 15 à 40 ans

Des individus âgés de 15 à 40 ans ont été recrutés secrètement et sont actuellement en formation à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Leur mission reste floue, mais il est impératif que les autorités prennent des mesures préventives pour contrer toute action nuisible contre le Burkina Faso.

Coupure d’électricité et manipulation de l’opinion publique

Pendant la même période, des prétextes seront utilisés pour couper l’électricité provenant d’un pays voisin. Cette coupure pourrait être exploitée pour semer le mécontentement au sein de la population, dans le but de faciliter une éventuelle révolte. Les comploteurs semblent prêts à tout pour atteindre leurs objectifs, même en utilisant des moyens aussi déstabilisateurs.

Menace d’actes violents et d’ingérence étrangère

Un acte de violence, camouflé sous l’apparence d’un attentat terroriste, est également prévu contre ceux qui maintiennent la vigilance citoyenne dans les grandes villes. Cette violence gratuite menace non seulement la sécurité des citoyens, mais aussi la paix intérieure. Les comploteurs envisagent même l’intervention de forces étrangères sous prétexte de maintenir la paix, mais cela pourrait aggraver la situation plutôt que la résoudre.

Utilisation de la communication pour semer la discorde

Ce complot ne se limite pas à des actes violents. Les comploteurs prévoient d’utiliser une stratégie de communication pour semer la discorde au sein de la société. Ils tenteront de faire croire que certains acteurs s’enrichissent illégitimement, cherchant ainsi à diviser la société civile avec ces allégations.

Questions sur la récente sortie de Moussa Diallo de la CGT-B

Enfin, cette série d’événements étranges soulève des questions quant à la récente sortie de Moussa Diallo de la CGT-B. Certains notent une coïncidence troublante entre ces événements et se demandent s’il y a un lien caché.

Face à ces menaces imminentes, il est impératif que le peuple reste vigilant. Les autorités doivent prendre des mesures fermes pour contrer ces complots et protéger la stabilité du pays. La sécurité nationale et la paix intérieure doivent être préservées à tout prix.

Franck KONAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *