avril 13, 2024
Evrard Somda

Burkina Faso : La gendarmerie tombe-t-elle dans le piège du Colonel Evrard Somda ?

Selon plusieurs sources concordantes, l’ancien chef d’état major de la gendarmerie nationale serait impliqué dans le coup d’État du 20 septembre dernier. Certaines sources laisseraient penser que le colonel Somda Evrard serait l’un des cerveaux de ce complot.

Notre rédaction, ayant reçu cette information, a décidé d’éclairer l’opinion internationale sur le rôle néfaste du colonel Somda Evrard et de ses complices terroristes. Les hommes de main du colonel Somda Evrard, qui ont contribué depuis le mandat du président Roch à entretenir des relations avec les terroristes, semblent aujourd’hui penser qu’ils peuvent manipuler le peuple Burkinabé.

Le nommé Kambou Amselme, prête-nom de Somda depuis l’ère du président Rock, a bénéficié de tous les marchés d’armement. Le colonel Evrard Somda était le chef d’équipe dans les négociations avec les terroristes sous le régime de Roch. Selon des informations concordantes provenant de la garde rapprochée du président Roch, Evrard Somda était l’argentier des terroristes à cette époque, selon un membre de la garde rapprochée. Le ravitaillement des terroristes en ressources financières provenait du colonel Evrard Somda, qui faisait office de relais entre l’ancien président et l’ancien puissant directeur général de la gendarmerie.

Selon d’autres informations en cours de vérification, le colonel Evrard Somda, en vue de s’enrichir, utilisait les mêmes terroristes pour exercer un chantage financier au le président Roch Marc Kaboré. Une pratique qui a coûté la vie à des centaines de Burkinabé.

Cette même pratique de négociations avec les terroristes, dont Evrard Somda était le chef de délégation, aurait été proposée au président Damiba, qui a cru en la bonne foi de l’ancien directeur général de la gendarmerie.

Depuis l’arrivée du Président Ibrahim Traoré, la machination du colonel Evrard Somda s’effondre et fait place à une colère. En effet, le Président Ibrahim Traoré a catégoriquement rejeté l’idée de négociations avec les terroristes et les propositions du colonel Evrard Somda. Plusieurs attaques se sont intensifiées pour faire reculer Ibrahim Traoré et permettre au colonel Evrard Somda d’avoir le dessus sur le Président.

Cependant, le Président Ibrahim Traoré reste inflexible. Evrard Somda change de tactique et braque la gendarmerie contre la transition du Président Ibrahim Traore.

Le commandant Zoungrana François, ancien adjoint du colonel Evrard Somda, sentant la chute de son mentor, a quitté le pays des hommes intègres et a emmené sa famille avec lui en Angleterre. Depuis l’Angleterre, il a publié un article dans un journal, enfreignant gravement le devoir de réserve du militaire, surtout un officier supérieur. Il semble avoir utilisé cela comme une menace pour justifier sa désertion et rester en Angleterre, sa famille le rejoignant.

En tant que CEMGN, Evrard Somda, selon plusieurs sources, aurait laissé croire que le Président Ibrahim Traoré n’aime pas la gendarmerie. Evrard Somda a mis en place des stratégies de manipulation pour retourner la gendarmerie contre la transition afin d’exploiter cette situation, convainquant les gendarmes de le suivre dans un projet de déstabilisation.

Le nouveau directeur général de la gendarmerie, le colonel Natama, travaille jour et nuit pour restaurer progressivement la confiance entre gendarmes et militaires.

Affaire à suivre…

Comment les terroristes exécutent les prises de décision du colonel Evrard Somda.

Ali A. GARBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *