juillet 17, 2024
Conseil des Ministres

Burkina Faso : Quelques nouvelles décisions du Conseil des Ministres de la Transition

Sous la présidence du Capitaine Ibrahim TRAORE, Président de la Transition et Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres au Burkina Faso a examiné et adopté plusieurs dossiers lors de sa réunion tenue ce mercredi. Le ministre d’Etat, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel OUEDRAOGO, a souligné l’importance des décisions prises pour la bonne marche de la Transition.

Au titre de la Présidence du Faso, le Conseil a tout d’abord adopté un projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Autorité nationale de coordination du foncier (ANCF). Cette autorité, rattachée à la Présidence du Faso, aura pour mission de coordonner et d’accélérer les processus de digitalisation de la gestion du foncier. Le ministre d’Etat a souligné que cette étape était cruciale pour garantir une grande transparence dans le secteur foncier et faciliter la gestion de l’apurement du passif foncier.

Le deuxième décret adopté concerne les conditions et modalités de dénonciation des faits de corruption, d’infractions assimilées, et de mauvaises pratiques dans les administrations publiques, ainsi que les récompenses qui y sont associées. Ce décret vient concrétiser la volonté affichée du Chef de l’Etat de lutter activement contre les mauvaises pratiques et la corruption au sein de l’administration publique.

Ces décisions du Conseil des ministres de la Transition témoignent de l’engagement du gouvernement à promouvoir la transparence, la bonne gouvernance et à lutter contre la corruption. Elles représentent des étapes importantes dans la mise en place de réformes pour un fonctionnement plus efficace de l’administration publique au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *