avril 13, 2024
Burkina Faso

Burkina Faso : Renforcement de la participation de l’État et nouvelles mesures de développement dans l’industrie minière

L’industrie minière, notamment l’exploitation de l’or, occupe une place de premier plan, représentant 14 % du PIB et 79 % des exportations. Pour renforcer son contrôle et augmenter les bénéfices de cette industrie stratégique, le gouvernement burkinabè a récemment adopté un projet de loi visant à réviser le code minier en vigueur.

L’une des principales propositions de cette révision est d’augmenter la participation de l’État dans les mines industrielles de 10 % à 15 %. Cette mesure vise à garantir une plus grande part des revenus miniers pour l’État, tout en assurant une gestion plus équitable des ressources minières du pays. De plus, le projet de loi prévoit la création d’une réserve nationale d’or, à laquelle les compagnies minières contribueront. Cette réserve permettra de renforcer les réserves nationales et de mieux gérer les fluctuations des cours mondiaux de l’or.

Une autre mesure importante de cette révision est la transformation du Fonds minier de développement local en Fonds minier de développement. Ce changement permettra à l’organe de financer une gamme plus large de projets, tant au niveau national que communal. Parmi les projets envisagés, on compte le soutien aux initiatives de développement local, la digitalisation du secteur minier, ainsi que la lutte contre le terrorisme.

Cette révision du code minier intervient dans un contexte où les autorités burkinabè cherchent à maximiser les revenus et à promouvoir un développement durable de l’industrie minière. En effet, le pays a connu une baisse de la production d’or en 2022, ainsi que la fermeture de sa plus grande mine de zinc. Ces défis ont incité le gouvernement à adopter une approche proactive pour améliorer la gestion et la rentabilité du secteur minier.

La révision du code minier au Burkina Faso vise à renforcer la participation de l’État dans l’industrie minière, tout en promouvant un développement durable et équitable. Ces mesures sont essentielles pour garantir une utilisation optimale des ressources minières du pays et pour contribuer à la croissance économique et au bien-être de la population Burkinabè.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *