mai 28, 2024
secteur rizicole

Côte d’Ivoire : Le pays renforce son secteur rizicole avec un investissement de 100 Milliards Fcfa

La Côte d’Ivoire, deuxième producteur et importateur de riz en Afrique de l’Ouest après le Nigeria, affiche son engagement à atteindre l’autosuffisance dans cette denrée cruciale. Dans cette optique, le gouvernement ivoirien multiplie les coopérations avec le secteur privé pour combler le déficit de production et renforcer son secteur agricole.

Le 11 avril, Kobenan Adjoumani, ministre de l’Agriculture en Côte d’Ivoire, a signé une convention de financement de 100 milliards Fcfa (162,5 millions de dollars) avec le groupe israélien Ekobell, spécialisé dans la fourniture de services agricoles. Cette collaboration ambitieuse vise à stimuler la production nationale de riz et à moderniser la filière rizicole ivoirienne.

La Côte d’Ivoire, avec son potentiel agricole, cherche à tirer parti de ses ressources pour réduire sa dépendance vis-à-vis des importations de riz. L’accord avec Ekobell marque ainsi un pas significatif vers l’autosuffisance alimentaire, en mettant en œuvre des solutions innovantes pour accroître la production nationale.

Ekobell, reconnu pour son expertise dans le domaine agricole, apportera son savoir-faire et ses technologies pour optimiser les rendements et la qualité du riz ivoirien. Cette coopération ne se limite pas à la production, mais englobe également des volets importants tels que la formation des agriculteurs locaux et le transfert de compétences pour assurer une croissance durable du secteur.

Le financement de 100 milliards Fcfa permettra de concrétiser des projets essentiels, notamment l’amélioration des infrastructures agricoles, l’acquisition de matériel moderne et le soutien aux petits producteurs. Cette injection de fonds vise à stimuler l’économie rurale, à créer des emplois dans les zones agricoles et à renforcer la sécurité alimentaire du pays.

Le ministre Adjoumani a souligné que cette convention s’inscrit dans la vision du gouvernement ivoirien de moderniser et de dynamiser le secteur agricole pour répondre aux besoins nationaux en riz. Cette initiative devrait contribuer de manière significative à l’atteinte de l’objectif d’autosuffisance, tout en renforçant la position de la Côte d’Ivoire en tant que leader régional dans la production alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *