juillet 17, 2024
démission

Ghana: Un ministre signale le vol d’une forte somme d’argent et démissionne suite à la pression populaire

Face au tollé suscité par la somme colossale en devise locale et étrangère disparue à son domicile l’année passée, la ministre ghanéenne de l’assainissement Cecilia Abena Dapaah a déposé samedi 22 juillet sa lettre de démission.

La ministre en question avait porté plainte contre deux de ses employés de maison, pour vol d’argent effets personnels appartenant à elle et à son mari entre juillet et octobre 2022. Les deux inculpés ont comparu devant le tribunal ce vendredi 21 juillet.

Toutefois l’inculpation sur ce prétendu vol du million de dollars, de 300 000 euros et des millions de cedis locaux a suscité de vives réactions de la presse alors que plusieurs collaborateurs et ministres du Président Nana Akufo-Addo étaient déjà impliqués dans des scandales financiers . Ce qui a déclenché des indignations sur les réseaux sociaux par rapport à l’origine de cette forte somme et des appels à démission.

 Les chiffres rapportés par les médias ne reflètent pas exactement la somme disparue et signalée à la police, a laissé entendre l’ancienne parlementaire dans sa lettre de démission de 68 ans.

“Les informations cherchaient à suggérer que je possédais diverses sommes énormes de devises étrangères et des millions de cedis ghanéens qui ont été volés à mon domicile. Je peux affirmer avec insistance que ces chiffres ne représentent pas correctement ce que mon mari et moi avons signalé à la police, je suis très consciente de l’importance de tels récits autour de quelqu’un dans ma position”, a-t-elle insisté.

Cecilia Abena Dapaah estime que dans l’état actuel des choses où le gouvernement est déjà accablé par des tas de problèmes, démissionner était la meilleure option pour ne pas aggraver davantage la situation.

De plus, avec des appels au procureur spécial au procureur général en passant par la police entre autres, la ministre se dit prête à se soumettre.

“J’ai l’intention de coopérer pleinement avec toutes les agences de l’État pour leur permettre d’établir pleinement les faits”, lit-on dans le document.

La démission de la ministre qui fait partie du gouvernement depuis la venue au pouvoir de Nana Akufo-Addo en 2017  a été approuvée, selon une lettre émanant de  Jubilee House, la présidence ghanéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *