mai 28, 2024
Togo

Togo : Les modifications introduites suite à cette deuxième lecture de la nouvelle Constitution

L’Assemblée nationale togolaise a marqué un tournant historique en approuvant, en seconde lecture, la nouvelle Constitution du pays. Cette réforme majeure, obtenue avec une large majorité de 87 voix sur les 4/5 requises, intervient après des débats intenses et un examen approfondi des enjeux politiques.

Parmi les changements significatifs apportés par cette révision constitutionnelle figure la réduction de la durée du mandat présidentiel à 4 ans, renouvelable une seule fois. De plus, le Président de la République prêtera désormais serment devant le Congrès, marquant ainsi une évolution dans les pratiques institutionnelles du pays.

Cette réforme constitutionnelle fait suite aux débats suscités au sein de l’opinion publique togolaise et à la demande exprimée par le Président Faure Gnassingbé après l’adoption initiale de la Constitution. Les modifications introduites lors de cette deuxième lecture sont significatives, notamment le passage du régime semi-présidentiel au régime parlementaire.

Parmi les autres changements notables, on trouve une redéfinition des modalités de candidature à la fonction présidentielle, avec un rôle accru des groupes parlementaires dans le processus électoral. De plus, la Constitution consacre la mise en place de deux ordres de juridictions séparés et définit le statut des anciens présidents de la République.

Cette réforme constitutionnelle ouvre la voie à une nouvelle ère politique au Togo, caractérisée par une plus grande responsabilité parlementaire, une gouvernance plus transparente et une démocratie renforcée. Elle témoigne de la volonté du peuple togolais et de ses représentants de moderniser les institutions et de promouvoir les valeurs démocratiques dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *