avril 13, 2024
Tchiani

Niger: Abdourahamane Tchiani, le nouvel homme fort du pays donne un discours à la télévision nationale

Bien qu’absent lors de l’allocution des putschistes donnée dans la nuit de mercredi à jeudi, le chef de la garde présidentielle, Général Abdourahamane Tchiani a prononcé un discours ce vendredi 28 juillet sur la télévision nationale nigérienne dans lequel il se proclame « président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie« , la mutinerie auteur du coup d’état contre Mohamed Bazoum.

Selon le nouvel homme fort du Niger, « la dégradation de la situation sécuritaire » due au terrorisme constitue la principale motivation de ce coup de force. Dans son communiqué, le général Abdourahamane Tchiani explique que, sous le président déchu Mohamed Bazoum, il y avait « le discours politique » qui voulait faire croire que « tout va bien« . Pourtant, il y a « la dure réalité avec son lot de morts, de déplacés, d’humiliation et de frustration »

Il a aussi souligné que, « l’approche sécuritaire actuelle n’a pas permis de sécuriser le pays en dépit de lourds sacrifices consentis par les Nigériens et le soutien appréciable et apprécié de nos partenaires extérieurs« .

Le  leader de la junte réitère « sa volonté de respecter tous les engagements internationaux ».

« Le conseil, par ma voix, demande aux partenaires et amis du Niger, en cette étape cruciale de la vie de notre pays, de faire confiance à nos forces de défense et de sécurité, garantes de l’unité nationale, de l’intégrité du territoire et des intérêts supérieurs de notre nation », a-t-il  poursuivi.

Abdourahmane Tchiani est issu des rangs de l’armée de terre nigérienne. Il a été promu en 2011 à la tête de la garde présidentielle sous la présidence de Mahamadou Issoufou. A en croire certains observateurs, le Général Tchiani est resté proche de l’ancien président.

Pour rappel, le désormais ex-chef d’état est toujours détenu depuis mercredi matin au palais présidentiel, dans sa résidence privée située à l’intérieur du camp militaire de la Garde présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *