avril 13, 2024
Brice Clotaire Oligui Nguéma

Gabon : Le nouvel élan dans la lutte anticorruption

Une délégation de la Commission Nationale de Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), sous la direction éclairée de son président, monsieur Nestor Mbou, a été reçue en audience par le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, Président de la Transition et Chef de l’État. Cette rencontre revêt une importance capitale dans le contexte actuel de la mise en place du Conseil de Transition pour la Restauration de l’Intégrité (CTRI) le 30 août dernier.

Au cœur de cette audience, la CNLCEI a partagé avec le Président de la République les enjeux et les défis qui ont jalonné son parcours depuis la création de cet organe anti-corruption. La CNLCEI, conformément à la loi n° 041/2020 du 22 mars 2021, a pour missions fondamentales la prévention, la détection et la constatation des faits de corruption, d’enrichissement illicite, et des infractions connexes.

Dans un geste symbolique, la CNLCEI a remis au Chef de l’État un lot de formulaires de déclaration de biens spécialement conçus pour la période de transition, en accord avec l’article 39 de la Charte de la Transition. Cette action, conforme à la vision du Président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, démontre l’engagement résolu du gouvernement à lutter contre la corruption et à promouvoir une gouvernance transparente et responsable.

Le Président de la Transition a souligné l’importance cruciale de la lutte contre la corruption dans la consolidation de son mandat, plaçant cette mission parmi les priorités de son administration. Il a expressément instruit la CNLCEI de poursuivre son action inlassable dans la traque des actes de corruption et de garantir l’intégrité au sein de l’appareil gouvernemental.

Cette rencontre marque un nouveau chapitre dans la lutte anticorruption au Gabon, symbolisant l’engagement concret du gouvernement de la Transition à instaurer une culture de probité et de transparence. La CNLCEI, en tant que gardienne de l’éthique publique, continuera de jouer un rôle déterminant dans la préservation des valeurs fondamentales et dans la construction d’une société plus juste et éthique.

Sylvie BANDO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *