avril 13, 2024
Macron

Burkina Faso : Les dessous de la colère de Macron envers le directeur des renseignements extérieurs à la suite de l’arrestation des 4 agents de la DGSE

Selon des informations provenant du Quai d’Orsay, la précipitation de la publication du journal « Jeune Afrique » aurait compromis les chances de libération des Français interpellés. Les mêmes sources indiquent que la DGSE, en plus de ses échecs liés à la chute du régime du Président Ibrahim Traoré, aurait contrecarré un plan de négociation de la France visant un échange avec le présumé assassin du journaliste Norbert Zongo, qui n’est autre que François Compaoré, le frère de l’ex-président Blaise Compaoré, dont la France a toujours refusé son extradition

Alors que le Quai d’Orsay s’apprêtait à négocier avec les autorités burkinabè, « Jeune Afrique », un média à la solde des intérêts français, publie un article donnant l’impression que les autorités burkinabè s’inscrivaient en faux concernant l’arrestation des 4 espions français de la DGSE.

Cette publication de « Jeune Afrique » complique davantage les négociations françaises visant à souhaiter l’extradition des 4 Français. En voulant mettre à mal les autorités burkinabè, en précipitant la publication dans ce quotidien, le directeur des renseignements extérieurs français a poussé le Président Emmanuel Macron à le limoger pour incompétence.

À cela s’ajoute l’échec de l’attaque de Djibo et la défaite cuisante des terroristes qui ne reçoivent plus de renseignements de la DGSE française pour contrer la montée en puissance des Forces de Défense et de Sécurité burkinabè. Le système mis en place par les autorités burkinabè met à mal la DGSE française, qui assiste au déclin de ses alliés terroristes.

L’arrestation des 4 agents de la DGSE française sur le territoire burkinabè, alors que plusieurs complots sont en cours, visant à mettre fin à la transition du Président Ibrahim Traoré, représente un échec de trop pour le Président Emmanuel Macron.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *