juin 15, 2024
FARDC

RDC : Les forces armées congolaises intensifient les combats contre le M23 dans le Nord-Kivu

Depuis plus d’une semaine, la région du Nord-Kivu en République démocratique du Congo (RDC) est le théâtre de violents affrontements entre les forces armées congolaises (FARDC) et le groupe armé M23. Les militaires congolais ont ouvert plusieurs fronts simultanément pour repousser les rebelles, et les combats ont repris avec intensité après une brève accalmie.

Les FARDC, soutenues par leurs alliés locaux, ont lancé une offensive majeure contre le M23, déployant des opérations sur plusieurs fronts dans la province du Nord-Kivu. Les zones de Rwindi, au cœur du parc des Virunga, et de Kanyabayonga, dans la chefferie de Bwito, ont été particulièrement touchées par les détonations. Les combats ont été intenses, illustrant la détermination des FARDC à neutraliser les positions rebelles.

Dans le sud de la province du Nord-Kivu, les FARDC s’efforcent de contenir le conflit pour éviter qu’il ne se propage au Sud-Kivu voisin. Des bombes sont tombées récemment dans le territoire de Minova, provoquant des inquiétudes sur une possible extension des combats. Les efforts de la coalition FARDC-Wazalendos se concentrent particulièrement dans le Masisi, où des avancées ont été signalées par des sources de la société civile.

La région du Nord-Kivu est non seulement une zone de conflit mais aussi une région écologiquement sensible. Le parc national des Virunga, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est menacé par les affrontements. Les combats dans cette zone posent des risques pour la faune et la flore locales, ainsi que pour les gardiens de parc et les communautés environnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *