juillet 17, 2024
Burkina Faso

Burkina Faso : Le mois de juillet s’annonce difficile pour les populations, du fait des complots de déstabilisations préparés par la France

Officiellement, le mois de juillet 2024 marque la fin de la transition au Burkina Faso. Malheureusement pour les ennemis du pays des hommes intègres, la transition du Capitaine Ibrahim Traoré a été reconduite pour cinq années supplémentaires par le peuple burkinabé.

Une surprise que la France et ses valets africains ne digèrent pas, car le Burkina Faso est un passage obligatoire pour mettre fin à la montée en puissance de l’AES. Pour réussir cette déstabilisation, la France met tous les moyens sur la table.

Plusieurs complots sont annoncés avec le soutien et l’engagement total des médias français, y compris Jeune Afrique. Le mois choisi pour faire tomber le Capitaine Ibrahim Traoré est le mois de juillet.

Selon plusieurs informations réunies, un plan de communication visant à semer le doute au sein de l’armée a été mis en place pour inonder les réseaux sociaux.

Le mensonge, les montages vidéos et la manipulation seront mis en avant pour convaincre la population et les militaires.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *