juillet 17, 2024
ministre Daapah

Ghana: Arrestation de la ministre de l’assainissement et des ressources en eau

Dans l’un de nos articles de ce lundi 24 juillet 2023, nous relayions une information qui fait la une des parutions au Ghana. Il s’agit de la démission d’un membre de gouvernement violemment mis en cause par le peuple pour avoir signalé le vol d’une somme colossale à son domicile par deux de ses employés domestiques.

Mais le signalement du vol et la plainte déposée par la ministre contre ses travailleurs domestiques vont se retourner contre elle. Car le sujet a suscité des réactions une vague d’indignation dans la presse et sur la toile. Les internautes exigent la démission de la ministre, soupçonnée de corruption, dans un pays touché par une crise économique criarde, du fait de l’inflation à deux chiffres et de la dégringolade de la monnaie locale, le cedi.

Suite à cette vive réaction, Mme Cecilia Abena Dapaah a déposé sa lettre de démission samedi 22 juillet. En réponse, la présidence ghanéenne a accepté de la démettre de ses fonctions. Mais cela n’a pas réussi à calmer la colère, les économistes accusant depuis quelques mois les thésauriseurs  de dollars d’être responsables de la dévalorisation du cedi.

Ce lundi, le Bureau du Procureur Spécial, qui traite les allégations de corruption à l’encontre de hauts fonctionnaires, a informé qu’il avait mis Mme Dapaah aux arrêts et que celle-ci est soumise à un interrogatoire pour « suspicion de corruption et d’infractions liées à la corruption concernant d’importantes sommes d’argent et d’autres objets de valeur qui auraient été volés à son domicile ».

La ministre a été libérée sous caution tard dans la soirée de lundi, après que ses résidences officielle et privée dans la capitale, Accra, ont été perquisitionnées.

Selon la presse, la ministre en question et son mari se sont rendus au poste de police la semaine dernière, pour signaler le vol d’une  « somme en espèces » de 1 million de dollars (780 000 livres sterling), de 300 000 euros (333 000 dollars) et de 350 000 Ghana cedis (30 000 dollars), ainsi que d’autres objets personnels, notamment des sacs à main d’une valeur de 35 000 dollars et des bijoux d’une valeur de 95 000 dollars.

Dans sa lettre de démission, la femme de 68 ans a laissé déclaré que les chiffres communiqués par la presse ne reflétaient pas exactement la somme qu’elle et son mari ont déclaré.

Avant sa démission, Cecilia Abena Dapaah, étaient l’une des 3 femmes du gouvernement où elle a occupé plusieurs postes  en  5 ans.

Akpé NYAVOR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *